Première journée 16 novembre, mercredi

8:00h – 9:00h
Réception d’assistants au congrês et petit-déjeuner de bienvenu

Ouverture institutionnelle

Ouverture: Rogelio Pozo, Directeur Général, AZTI

Conférence inaugurale

LES ASPECTS PHYSIQUES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS LE SIXIEME RAPPORT DU GROUPE D’EXPERTS INTERGOUVERNEMENTAL SUR L’EVOLUTION DU CLIMAT (GIEC).

Francisco Doblas-Reyes, Barcelona Supercomputing Center.

BLOC 1 : NOTRE LITTORAL AUJOURD’HUI ET EN 2050 DANS UN CONTEXTE DE CHANGEMENT CLIMATIQUE

Conférence invitée

À CONFIRMER

Communications orales

TENDANCES OBSERVÉES DANS LES INDICATEURS DE CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR LA CÔTE DE GIPUZKOA.

Dorleta Orue-Echevarría, Fondation pour le changement climatique – Naturklima.



LES MARAIS SALANTS COMME MARÉGRAPHES GÉOLOGIQUES POUR RECONSTITUER LE CHANGEMENT DU NIVEAU DE LA MER DANS L’ATLANTIQUE NORD.

Fermín Álvarez, Trinity College Dublin.



LE RÉSEAU OCÉANO-MÉTÉOROLOGIQUE DU PAYS BASQUE COMME SUPPORT AUX ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES D’EUSKALMET.

Santiago Gaztelumendi, Tecnalia et Euskalmet.



Networking café – Séances présentation poster et Visite de la zone d’exposition



APPLICATION DU DIAGRAMME SAILOR À L’ANALYSE DE LA CONCORDANCE ENTRE LE FLUX D’ÉNERGIE DES VAGUES DANS ERA5 ET LES OBSERVATIONS SUR LE LITTORAL ESPAGNOL.

Jon Saenz, UPV/EHU.



UN OUTIL DE MODÉLISATION POUR DÉTERMINER LA RÉPONSE MORPHOLOGIQUE DES ESTUAIRES À L’ÉLÉVATION DU NIVEAU DE LA MER ET ÉVALUER LES MESURES D’ADAPTATION.

Iñaki de Santiago , AZTI.



LES SÉRIES TEMPORELLES COMME SENTINELLES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE : LE CAS DES SÉRIES TEMPORELLES DANS LES ÉCOSYSTÈMES PLANCTONIQUES DES ESTUAIRES DE BILBAO ET D’URDAIBAI (CÔTE BASQUE).

Arantza Iriarte, UPV/EHU.



ÉVALUATION DE L’ÉROSION CÔTIÈRE GÉNÉRÉE PAR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE : APPLICATION À LA CÔTE DU SÉNÉGAL.

Iñigo Aniel-Quiroga, IHCantabria.



ÉVALUATION DE L’INCERTITUDE DES INONDATIONS DANS LES ZONES CÔTIÈRES MÉDITERRANÉENNES D’ANDALOUSIE (ESPAGNE).

Pedro Otiñar, Université de Grenade.



ÉVALUATION DES INCERTITUDES LIÉES AUX RISQUES D’INONDATION DANS LES ZONES CÔTIÈRES ANDALOUSES.

Pedro Magaña, Institut Interuniversitaire Andalou pour la Recherche sur le Système Terre (IISTA).



Colloque

Conférence invitée

VULNÉRABILITÉ, RISQUE ET ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR LA CÔTE BASQUE : KOSTAEGOKI

Carlos Castillo, Gouvernement basque – Ihobe



Networking lunch

BLOC 2 : ÉVENEMENTS EXTREMES ET MESURES D’ADAPTATION

Conférence invitée

LE DÉFI DE L’ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR LES LITTORAUX.

Virignie Duvat, Université de La Rochelle-CNRS

Communications orales

L’IMPORTANCE DES ÉCOSYSTÈMES CÔTIERS POUR LA PROTECTION DE LA CÔTE FACE AU CHANGEMENT CLIMATIQUE.

Lorena Peña, UPV/EHU.



ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE DES INFRASTRUCTURES PORTUAIRES POUR DES ÉVÉNEMENTS EXTRÊMES EN UTILISANT L’ÉVALUATION PROBABILISTE.

Alberto Fernández, IHCantabria.



RISQUE ET SOLUTIONS D’ADAPTATION DANS LES MUNICIPALITÉS CÔTIÈRES FACE AUX VAGUES DE CHALEUR.

Leire Garmendia, UPV/EHU.



EXPÉRIMENTATION MULTIPLATEFORME DE NOUVELLES TECHNOLOGIES DE CAPTEURS POUR LA MAINTENANCE PRÉDICTIVE DES INFRASTRUCTURES CÔTIÈRES.

Lohitzune Solabarrieta, AZTI.



TRANSFORMATION DES VAGUES SUR UN RIVAGE ROCHEUX : LA CAMPAGNE DE TERRAIN EZPONDA À SOCOA.

Solène Dealbera, Université de Pau et des Pays de l’Adour.



ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE FACE AUX INONDATIONS CÔTIÈRES GRÂCE À DES STRATÉGIES FLEXIBLES À GARACHICO (ÎLES CANARIES).

Javier Lara, IHCantabria.



INTÉGRATION DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS DES PROJETS CÔTIERS : EXPÉRIENCES INTERNATIONALES ET CONSIDÉRATION DE LA DIVERSITÉ CÔTIÈRE ET DE LA TYPOLOGIE DES ACTIONS POUR UNE PROPOSITION DE MISE EN ŒUVRE AU NIVEAU NATIONAL.

Miriam García Oliva, Centre d’études des ports et des côtes – CEDEX.



PROPOSITION D’UN OUTIL QUANTITATIF POUR L’ESTIMATION DES DOMMAGES CAUSÉS PAR LES INONDATIONS AUX INFRASTRUCTURES HYDRAULIQUES.

Estefanía Couñago, Université de Vigo.



PROCESSUS HYDRODYNAMIQUES EN PRÉSENCE D’UNE DIGUE AMOVIBLE PENDANT UNE TEMPÊTE EXTRÊME – GRANDE PLAGE DE BIARRITZ.

Mohamed Rozki, Université de Pau et des Pays de l’Adour.



Colloque



Fin de la prémière journée

Deuxième journée 17 novembre, jeudi

8:30h – 9:00h
Réceptiond’assistants au congrês et café de bienvenu

Conférence inaugurale deuxième journée

RECHERCHE SUR L’ACIDIFICATION DES OCÉANS, SOLUTIONS BASÉES SUR LA NATURE, ATTÉNUATION ET ADAPTATION.

Richard Bellerby, Norwegian Institute for Water Research.

Conférence invitée

LES VOIES D’ADAPTATION ET LES ÉVÉNEMENTS EXTRÊMES. MAINTENANCE PRÉDICTIVE POUR LA RÉDUCTION DES RISQUES.

Agustín Sánchez-Arcilla, LIM-UPC.

Communications orales

PROJET DE RENFORCEMENT DE LA DIGUE DU PORT D’ONDARROA.

Nestor Urrutxua, Typsa.



LA TEMPÊTE CELIA COMME UN CAS DE CARACTÉRISATION DES RISQUES PAR LA MODÉLISATION NUMÉRIQUE.

Xavier Sánchez, UPC.



ÉVALUATION DES CHANGEMENTS PRÉVUS DANS LE CLIMAT DES VAGUES EXTRÊMES ET IMPLICATIONS POUR LES IMPACTS CÔTIERS.

Hector Lobeto, IHCantabria.



LES PORTS BASQUES COMME PROTECTION DES ENVIRONNEMENTS URBAINS CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE.

Andrea del Campo, AZTI.



UTILISATION DU MODÈLE PHYSIQUE ET NUMÉRIQUE POUR L’ATTÉNUATION DU DÉBORDEMENT DES VAGUES, APPLICATION PARTICULIÈRE DANS LA DEUXIÈME PLAGE DU SARDINERO.

Melva Martín-Hidalgo, CEDEX.



SYSTÈME AUTONOME DE MESURE DE LA PRESSION D’IMPACT DES VAGUES DE DÉBORDEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE TERRAIN.

Erwan Imbertie, SIAME – Université de Pau et des Pays de l’Adour.



Colloque

Networking café – Séances présentation poster et Visite de la zone d’exposition

POSTERS:

– Analyse et danger des événements marins extrêmes sur les côtes de la Méditerranée. Mari Paz Gallego, Université d´Alicante.

– Évaluation de deux stratégies pour atténuer l’érosion côtière par l’évolution du trait de côte dans les municipalités de Sitges et Moncofa sur la côte méditerranéenne. Queralt Guerrero, Géosciences et exploration maritime.

– Surveillance du risque maritime-côtier en Euskalmet. Santiago Gaztelumendi, Tecnalia et Euskalmet.

– Analyse du risque d’inondation côtière dans les petites îles touchées par les cyclones tropicaux et extra-tropicaux. Ana Rueda, Université de Cantabria.

– Caractérisation des risques côtiers et portuaires dus aux effets du changement climatique. Jared Ortiz-Ángulo, MCVALNERA.

– Méthodologie pour la détection des traits de côte avec la plateforme Google Earth Engine. Application au delta du fleuve Guadalfeo (Granada). Marcus Santana, Université de Grenade.

– Optimisation spatiale d’un convertisseur d’énergie des vagues: comparaison d’un indice basé sur les ressources et d’un indice basé sur les risques. Ximun Lastiri, Université de Pau et des Pays de l’Adour.

– BIOGEARS: évaluation de la durabilité des cordes biologiques destinées à être utilisées dans les moules et les algues pour réduire l’empreinte carbone de l’aquaculture et générer une économie circulaire. María José Suarez, Fondation Gaiker.

– Laket: nouvel outil pour la collecte de données de l’activité de pêche de plaisance de la côte basque. Eneko Bachiller, AZTI.

– Développement de modèles efficaces pour la prédiction en temps réel des flux extrêmes dans les zones côtières. Isabel Echeverribar, University of Zaragoza et Hydronia Europe.

BLOC 3 : ATTÉNUATION DU CHANGEMENT CLIMATIQUE ET RESTAURATION DE LA BIODIVERSITÉ

Conférence invitée

CARBONE BLEU : DE L’ÉCOSYSTÈME AUX MARCHÉS.

Miguel Ángel Mateo, Centre d’études avancées de Blanes (CEAB) – CSIC

Communications orales

SYSTÈME DE CO2 ET ACIDIFICATION CÔTIÈRE DANS LES ÎLES CANARIES.

Aridane González, Institute of Oceanography and Global Change (IOCAG) – ULPGC.



SUIVI DES PRAIRIES SOUS-MARINES DE ZOSTERA NOLTEI COMME INDICATEUR DE LA RÉSILIENCE ESTUARIENNE.

Mireia Valle, AZTI.



PÉPINIÈRE DE SEMIS POUR RESTAURER LES ÉCOSYSTÈMES MARINS VÉGÉTALISÉS. DE L’UTOPIE À LA RÉALITÉ. CAS D´ÉTUDE DE L’ANDALOUSIE.

Lucía Rodríguez, Université de Cádiz, CASEM.



ACIDIFICATION DES OCÉANS DANS LE GOLFE DE GASCOGNE : REVUE DE SYNTHÈSE ET MESURES DE PH.

Guillem Chust, AZTI.


UTILISATION DE CORDES BIOLOGIQUES (BIOGEARS) POUR LA CONCHYLICULTURE (MYTILUS GALLOPROVINCIALIS) DANS UN SYSTÈME DE PALANGRE PAR RAPPORT À UN SYSTÈME DE RADEAU : VERS UNE AQUACULTURE À FAIBLE IMPACT.

Leire Arantzamendi, AZTI.



Colloque



Networking lunch

BLOC 4: GOUVERNANCE, OUTILS DE GESTION ET COMMUNICATION

Conférence invitée

PROJET A CORUÑA GREEN PORT : VERS UN POLE DE DECARBONISATION.

Andrés Guerra Sierra, Autorité portuaire d’A Coruña

Communications orales

OUTILS D’AIDE À LA DÉCISION POUR LA GESTION PORTUAIRE. SYSTÈME D’ALERTE POUR LES DÉBORDEMENTS DE VAGUES.

Enrique Peña, Université d’A Coruña.



VERS UNE ÉTUDE COMPARATIVE DE L’ADAPTATION DES RÉGIONS TRANSFRONTALIÈRES DE L’ATLANTIQUE FACE À L’ÉROSION CÔTIÈRE EN EUROPE.

Julien Rebotier, CNRS.



L’ADAPTATION DU LITTORAL AU CHANGEMENT CLIMATIQUE APRÈS LA LOI SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ET LA MODIFICATION DU RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU LITTORAL.

Ferrán Pons Canovas, Université autonome de Barcelone.



VERS UNE GESTION BASÉE SUR L’ECOSYSTÈME DANS LE GOLFE DE CÁDIZ. ÉTUDE DES SERVICES ÉCOSYSTÉMIQUES CÔTIERS ET MARINS.

María de Andrés, Université de Cádiz.



ESPACES POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’ÉNERGIE ÉOLIENNE EN MER DANS LA ZONE DES 5 DÉMARCATIONS MARINES ESPAGNOLES.

José Francisco Sánchez, CEDEX.



QUELLES PISTES D’ADAPTATION À L’ÉCHELLE DES ENTREPRISES DE PÊCHE ET QUELS MODES DE GOUVERNANCE EN RÉPONSE AUX EFFETS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS UN ENVIRONNEMENT POLITIQUE CHANGEANT ? CAS DE FLOTTILLES DU SUD DE LA NOUVELLE-AQUITAINE (FRANCE).

Nathalie Milly, Ifremer.



Colloque

Conférence invitée

COMMUNIQUER EFFICACEMENT SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE. BONNES PRATIQUES POUR LES COMMUNICATEURS, LES ENTREPRISES ET LES MEDIAS

Andrea Castro-Martínez, Université de Malaga.


Clôture congrès


Fin de la deuxième journée

Première journée 16 novembre, mercredi

8:00h – 9:00h
Réception d’assistants au congrês et petit-déjeuner de bienvenu

9:00 – Ouverture institutionnelle

9:30 – Ouverture: Rogelio Pozo, Directeur Général, AZTI

Conférence inaugurale

9:40 – LES ASPECTS PHYSIQUES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS LE SIXIEME RAPPORT DU GROUPE D’EXPERTS INTERGOUVERNEMENTAL SUR L’EVOLUTION DU CLIMAT (GIEC).

Francisco Doblas-Reyes, Barcelona Supercomputing Center.

BLOC 1 : NOTRE LITTORAL AUJOURD’HUI ET EN 2050 DANS UN CONTEXTE DE CHANGEMENT CLIMATIQUE

Conférence invitée

10:15À CONFIRMER

Communications orales

10:40 – TENDANCES OBSERVÉES DANS LES INDICATEURS DE CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR LA CÔTE DE GIPUZKOA.

Dorleta Orue-Echevarría, Fondation pour le changement climatique – Naturklima.



10:50 –
LES MARAIS SALANTS COMME MARÉGRAPHES GÉOLOGIQUES POUR RECONSTITUER LE CHANGEMENT DU NIVEAU DE LA MER DANS L’ATLANTIQUE NORD.

Fermín Álvarez, Trinity College Dublin.



11:00 –
LE RÉSEAU OCÉANO-MÉTÉOROLOGIQUE DU PAYS BASQUE COMME SUPPORT AUX ACTIVITÉS OPÉRATIONNELLES D’EUSKALMET.

Santiago Gaztelumendi, Tecnalia et Euskalmet.



11:10 – 11:50 – Networking café – Séances présentation poster et visite de la zone d’exposition



11:50 –
APPLICATION DU DIAGRAMME SAILOR À L’ANALYSE DE LA CONCORDANCE ENTRE LE FLUX D’ÉNERGIE DES VAGUES DANS ERA5 ET LES OBSERVATIONS SUR LE LITTORAL ESPAGNOL.

Jon Saenz, UPV/EHU.



12:00 –
UN OUTIL DE MODÉLISATION POUR DÉTERMINER LA RÉPONSE MORPHOLOGIQUE DES ESTUAIRES À L’ÉLÉVATION DU NIVEAU DE LA MER ET ÉVALUER LES MESURES D’ADAPTATION.

Iñaki de Santiago , AZTI.



12:10 –
LES SÉRIES TEMPORELLES COMME SENTINELLES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE : LE CAS DES SÉRIES TEMPORELLES DANS LES ÉCOSYSTÈMES PLANCTONIQUES DES ESTUAIRES DE BILBAO ET D’URDAIBAI (CÔTE BASQUE).

Arantza Iriarte, UPV/EHU.



12:20 –
ÉVALUATION DE L’ÉROSION CÔTIÈRE GÉNÉRÉE PAR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE : APPLICATION À LA CÔTE DU SÉNÉGAL.

Iñigo Aniel-Quiroga, IHCantabria.



12:30 –
ÉVALUATION DE L’INCERTITUDE DES INONDATIONS DANS LES ZONES CÔTIÈRES MÉDITERRANÉENNES D’ANDALOUSIE (ESPAGNE).

Pedro Otiñar, Université de Grenade.



12:40 –
ÉVALUATION DES INCERTITUDES LIÉES AUX RISQUES D’INONDATION DANS LES ZONES CÔTIÈRES ANDALOUSES.

Pedro Magaña, Institut Interuniversitaire Andalou pour la Recherche sur le Système Terre (IISTA).



12:50 – 13:35 Colloque

Conférence invitée

13:35 VULNÉRABILITÉ, RISQUE ET ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR LA CÔTE BASQUE : KOSTAEGOKI.

Carlos Castillo, Gouvernement basque – Ihobe



14:00 – 15:00 Networking lunch

BLOC 2 : ÉVENEMENTS EXTREMES ET MESURES D’ADAPTATION

Conférence invitée

15:00 LE DÉFI DE L’ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR LES LITTORAUX.

Virignie Duvat, Université de La Rochelle-CNRS

Communications orales

15:25 – L’IMPORTANCE DES ÉCOSYSTÈMES CÔTIERS POUR LA PROTECTION DE LA CÔTE FACE AU CHANGEMENT CLIMATIQUE.

Lorena Peña, UPV/EHU.



15:35 –
ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE DES INFRASTRUCTURES PORTUAIRES POUR DES ÉVÉNEMENTS EXTRÊMES EN UTILISANT L’ÉVALUATION PROBABILISTE.

Alberto Fernández, IHCantabria.



15:45 –
RISQUE ET SOLUTIONS D’ADAPTATION DANS LES MUNICIPALITÉS CÔTIÈRES FACE AUX VAGUES DE CHALEUR.

Leire Garmendia, UPV/EHU.



15:55 –
EXPÉRIMENTATION MULTIPLATEFORME DE NOUVELLES TECHNOLOGIES DE CAPTEURS POUR LA MAINTENANCE PRÉDICTIVE DES INFRASTRUCTURES CÔTIÈRES.

Lohitzune Solabarrieta, AZTI.



16:05 –
TRANSFORMATION DES VAGUES SUR UN RIVAGE ROCHEUX : LA CAMPAGNE DE TERRAIN EZPONDA À SOCOA.

Solène Dealbera, Université de Pau et des Pays de l’Adour.



16:15 –
ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE FACE AUX INONDATIONS CÔTIÈRES GRÂCE À DES STRATÉGIES FLEXIBLES À GARACHICO (ÎLES CANARIES).

Javier Lara, IHCantabria.



16:25 –
INTÉGRATION DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS DES PROJETS CÔTIERS : EXPÉRIENCES INTERNATIONALES ET CONSIDÉRATION DE LA DIVERSITÉ CÔTIÈRE ET DE LA TYPOLOGIE DES ACTIONS POUR UNE PROPOSITION DE MISE EN OEUVRE AU NIVEAU NATIONAL.

Miriam García Oliva, Centre d’études des ports et des côtes – CEDEX.



16:35 –
PROPOSITION D’UN OUTIL QUANTITATIF POUR L’ESTIMATION DES DOMMAGES CAUSÉS PAR LES INONDATIONS AUX INFRASTRUCTURES HYDRAULIQUES.

Estefanía Couñago, Université de Vigo.



16:45 –
PROCESSUS HYDRODYNAMIQUES EN PRÉSENCE D’UNE DIGUE AMOVIBLE PENDANT UNE TEMPÊTE EXTRÊME – GRANDE PLAGE DE BIARRITZ.

Mohamed Rozki, Université de Pau et des Pays de l’Adour.



16:55 – 17:25 Colloque



17:25 Fin de la prémière journée

Deuxième journée 17 novembre, jeudi

8:30h – 9:00h
Réceptiond’assistants au congrês et café de bienvenu

Conférence inaugurale deuxième journée

9:00 – RECHERCHE SUR L’ACIDIFICATION DES OCÉANS, SOLUTIONS BASÉES SUR LA NATURE, ATTÉNUATION ET ADAPTATION.

Richard Bellerby, Norwegian Institute for Water Research.

Conférence invitée

9:35 – LES VOIES D’ADAPTATION ET LES ÉVÉNEMENTS EXTRÊMES. MAINTENANCE PRÉDICTIVE POUR LA RÉDUCTION DES RISQUES.

Agustín Sánchez-Arcilla, LIM-UPC.

Communications orales

10:00 – PROJET DE RENFORCEMENT DE LA DIGUE DU PORT D’ONDARROA.

Nestor Urrutxua, Typsa.



10:10
– LA TEMPÊTE CELIA COMME UN CAS DE CARACTÉRISATION DES RISQUES PAR LA MODÉLISATION NUMÉRIQUE.

Xavier Sánchez, UPC.



10:20 –
ÉVALUATION DES CHANGEMENTS PRÉVUS DANS LE CLIMAT DES VAGUES EXTRÊMES ET IMPLICATIONS POUR LES IMPACTS CÔTIERS.

Hector Lobeto, IHCantabria.



10:30 –
LES PORTS BASQUES COMME PROTECTION DES ENVIRONNEMENTS URBAINS CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE.

Andrea del Campo, AZTI.



10:40 –
UTILISATION DU MODÈLE PHYSIQUE ET NUMÉRIQUE POUR L’ATTÉNUATION DU DÉBORDEMENT DES VAGUES, APPLICATION PARTICULIÈRE DANS LA DEUXIÈME PLAGE DU SARDINERO.

Melva Martín-Hidalgo, CEDEX.



10:50 –
SYSTÈME AUTONOME DE MESURE DE LA PRESSION D’IMPACT DES VAGUES DE DÉBORDEMENT EN CONDITIONS RÉELLES DE TERRAIN.

Erwan Imbertie, SIAME – Université de Pau et des Pays de l’Adour.



11:00 – 11:30 Colloque

11:30 – 12:20 Networking café – Séances présentation poster et visite de la zone d’exposition

POSTERS:

– Analyse et danger des événements marins extrêmes sur les côtes de la Méditerranée. Mari Paz Gallego, Université d´Alicante.

– Évaluation de deux stratégies pour atténuer l’érosion côtière par l’évolution du trait de côte dans les municipalités de Sitges et Moncofa sur la côte méditerranéenne. Queralt Guerrero, Géosciences et exploration maritime.

– Surveillance du risque maritime-côtier en Euskalmet. Santiago Gaztelumendi, Tecnalia et Euskalmet.

– Analyse du risque d’inondation côtière dans les petites îles touchées par les cyclones tropicaux et extra-tropicaux. Ana Rueda, Université de Cantabria.

– Caractérisation des risques côtiers et portuaires dus aux effets du changement climatique. Jared Ortiz-Ángulo, MCVALNERA.

– Méthodologie pour la détection des traits de côte avec la plateforme Google Earth Engine. Application au delta du fleuve Guadalfeo (Granada). Marcus Santana, Université de Grenade.

– Optimisation spatiale d’un convertisseur d’énergie des vagues: comparaison d’un indice basé sur les ressources et d’un indice basé sur les risques. Ximun Lastiri, Université de Pau et des Pays de l’Adour.

– BIOGEARS: évaluation de la durabilité des cordes biologiques destinées à être utilisées dans les moules et les algues pour réduire l’empreinte carbone de l’aquaculture et générer une économie circulaire. María José Suarez, Fondation Gaiker.

– Laket: nouvel outil pour la collecte de données de l’activité de pêche de plaisance de la côte basque. Eneko Bachiller, AZTI.

– Développement de modèles efficaces pour la prédiction en temps réel des flux extrêmes dans les zones côtières. Isabel Echeverribar, University of Zaragoza et Hydronia Europe.

BLOC 3 : ATTÉNUATION DU CHANGEMENT CLIMATIQUE ET RESTAURATION DE LA BIODIVERSITÉ

Conférence invitée

12:20 – CARBONE BLEU : DE L’ÉCOSYSTÈME AUX MARCHÉS.

Miguel Ángel Mateo, Centre d’études avancées de Blanes (CEAB) – CSIC

Communications orales

12:45 – SYSTÈME DE CO2 ET ACIDIFICATION CÔTIÈRE DANS LES ÎLES CANARIES.

Aridane González, Institute of Oceanography and Global Change (IOCAG) – ULPGC.



12:55 –
SUIVI DES PRAIRIES SOUS-MARINES DE ZOSTERA NOLTEI COMME INDICATEUR DE LA RÉSILIENCE ESTUARIENNE.

Mireia Valle, AZTI.



13:05 –
PÉPINIÈRE DE SEMIS POUR RESTAURER LES ÉCOSYSTÈMES MARINS VÉGÉTALISÉS. DE L’UTOPIE À LA RÉALITÉ. CAS D´ÉTUDE DE L’ANDALOUSIE.

Lucía Rodríguez, Université de Cádiz, CASEM.



13:15 –
ACIDIFICATION DES OCÉANS DANS LE GOLFE DE GASCOGNE : REVUE DE SYNTHÈSE ET MESURES DE PH.

Guillem Chust, AZTI.



13:25 –
UTILISATION DE CORDES BIOLOGIQUES (BIOGEARS) POUR LA CONCHYLICULTURE (MYTILUS GALLOPROVINCIALIS) DANS UN SYSTÈME DE PALANGRE PAR RAPPORT À UN SYSTÈME DE RADEAU : VERS UNE AQUACULTURE À FAIBLE IMPACT.

Leire Arantzamendi, AZTI.



13:35 – 14:00 Colloque



14:00 – 15:00 Networking lunch

BLOC 4: GOUVERNANCE, OUTILS DE GESTION ET COMMUNICATION

Conférence invitée

15:00 – PROJET A CORUÑA GREEN PORT : VERS UN POLE DE DECARBONISATION.

Andrés Guerra Sierra, Autorité portuaire d’A Coruña

Communications orales

15:25 – OUTILS D’AIDE À LA DÉCISION POUR LA GESTION PORTUAIRE. SYSTÈME D’ALERTE POUR LES DÉBORDEMENTS DE VAGUES.

Enrique Peña, Université d’A Coruña.



15:35 –
VERS UNE ÉTUDE COMPARATIVE DE L’ADAPTATION DES RÉGIONS TRANSFRONTALIÈRES DE L’ATLANTIQUE FACE À L’ÉROSION CÔTIÈRE EN EUROPE.

Julien Rebotier, CNRS.



15:45 –
L’ADAPTATION DU LITTORAL AU CHANGEMENT CLIMATIQUE APRÈS LA LOI SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE ET LA MODIFICATION DU RÈGLEMENT GÉNÉRAL DU LITTORAL.

Ferrán Pons Canovas, Université autonome de Barcelone.



15:55 –
VERS UNE GESTION BASÉE SUR L’ECOSYSTÈME DANS LE GOLFE DE CADIZ. ÉTUDE DES SERVICES ÉCOSYSTÉMIQUES CÔTIERS ET MARINS.

María de Andrés, Université de Cádiz.



16:05 –
ESPACES POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’ÉNERGIE ÉOLIENNE EN MER DANS LA ZONE DES 5 DÉMARCATIONS MARINES ESPAGNOLES.

José Francisco Sánchez, CEDEX.



16:15 –
QUELLES PISTES D’ADAPTATION À L’ÉCHELLE DES ENTREPRISES DE PÊCHE ET QUELS MODES DE GOUVERNANCE EN RÉPONSE AUX EFFETS DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS UN ENVIRONNEMENT POLITIQUE CHANGEANT ? CAS DE FLOTTILLES DU SUD DE LA NOUVELLE-AQUITAINE (FRANCE).

Nathalie Milly, Ifremer.



16:25 – 16:55 Colloque

Conférence invitée

15:00 – PROJET A CORUÑA GREEN PORT : VERS UN POLE DE DECARBONISATION.

Andrés Guerra Sierra, Autorité portuaire d’A Coruña

16:55 – COMMUNIQUER EFFICACEMENT SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE. BONNES PRATIQUES POUR LES COMMUNICATEURS, LES ENTREPRISES ET LES MEDIAS.

Andrea Castro-Martínez, Université de Malaga


17:20 – 17:30 Clôture congrès
17:30 Fin de la deuxième journée

8:00h – 9:00h
Réception d’assistants au congrês et petit-déjeuner de bienvenu

9:00

Ouverture institutionnelle

9:30

Ouverture: Rogelio Pozo, Directeur Général, AZTI

9:40

Conférence inaugurale :

LES ASPECTS PHYSIQUES DU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS LE SIXIEME RAPPORT DU GROUPE D’EXPERTS INTERGOUVERNEMENTAL SUR L’EVOLUTION DU CLIMAT (GIEC).

Cet exposé résumera les principaux messages des aspects physiques du changement climatique conclus par le sixième rapport d’évaluation du GIEC. Il illustrera pourquoi il est sans équivoque que l’influence humaine a réchauffé l’atmosphère, l’océan et les terres, l’ampleur des changements récents dans l’ensemble du système climatique, le rôle de l’activité humaine, l’amélioration des connaissances sur les processus pertinents, les changements futurs selon différents scénarios, l’irréversibilité de certains de ces changements à l’échelle de temps humaine, la possibilité de l’occurrence d’événements à faible probabilité et à fort impact et les exigences pour limiter le réchauffement planétaire et ses conséquences dans le reste du système.

Francisco Doblas-Reyes

Francisco Doblas-Reyes

Professeur de recherche de l'ICREA et Chef du Département des Sciences de la Terre au Barcelona Supercomputing Center (BSC)

BLOC 1 : NOTRE LITTORAL AUJOURD’HUI ET EN 2050 DANS UN CONTEXTE DE CHANGEMENT CLIMATIQUE

10:15

Conférence invitée :

À CONFIRMER
Communications orales

10:40

Tendances observées dans les indicateurs de changement climatique sur la côte de Gipuzkoa.
Dorleta Orue-Echevarría, Fondation pour le changement climatique – Naturklima

10:50

Les marais salants comme marégraphes géologiques pour reconstituer le changement du niveau de la mer dans l’Atlantique Nord.
Fermín Álvarez, Trinity College Dublin

11:00

Le réseau océano-météorologique du Pays Basque comme support aux activités opérationnelles d’Euskalmet.
Santiago Gaztelumendi, Tecnalia et Euskalmet.

11:10

Networking café - Séances présentation poster et Visite de la zone d'exposition

11:50

Application du diagramme SailoR à l’analyse de la concordance entre le flux d’énergie des vagues dans ERA5 et les observations sur le littoral espagnol.
Jon Saenz, UPV/EHU

12:00

Un outil de modélisation pour déterminer la réponse morphologique des estuaires à l’élévation du niveau de la mer et évaluer les mesures d’adaptation.
Iñaki de Santiago, AZTI

12:10

Les séries temporelles comme sentinelles du changement climatique : le cas des séries temporelles dans les écosystèmes planctoniques des estuaires de Bilbao et d’Urdaibai (Côte Basque).
Arantza Iriarte, UPV/EHU

12:20

Évaluation de l’érosion côtière générée par le changement climatique : application à la côte du Sénégal.
Iñigo Aniel-Quiroga, IHCantabria

12:30

Évaluation de l’incertitude des inondations dans les zones côtières méditerranéennes d’Andalousie (Espagne).
Pedro Otiñar, Université de Grenade.

12:40

Évaluation des incertitudes liées aux risques d’inondation dans les zones côtières andalouses.
Pedro Magaña, Institut Interuniversitaire Andalou pour la Recherche sur le Système Terre (IISTA)

12:50

Colloque

13:35

Conférence invitée :

VULNÉRABILITÉ, RISQUE ET ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR LA CÔTE BASQUE : KOSTAEGOKI

Le projet KOSTAEGOKI fait partie du « Plan de Impulso al Medio Ambiente (PIMA) Adapta Costas CCAA 2017 », et a été réalisé de manière coordonnée, d’une part avec les autres Communautés autonomes côtières et l’Office Espagnol du Changement Climatique, et d’autre part à travers un groupe de travail interne qui comprend Ihobe, Azti, différents secteurs du Gouvernement Basque et les Conseils Généraux de Bizkaia et Gipuzkoa.

L’objectif du projet KOSTAEGOKI est de fournir des informations et des outils pertinents concernant les effets de l’élévation du niveau moyen de la mer causée par le changement climatique (CC) et l’impact des vagues sur la côte basque, afin qu’ils puissent être utilisés dans la planification et la gestion des zones côtières, ainsi que de fournir des mesures d’adaptation pour aider les administrations compétentes à faire face aux défis de ce phénomène mondial.

L’analyse des risques comprend la modélisation de l’élévation du niveau de la mer et des vagues dans des scénarios futurs et leur impact sur divers récepteurs, notamment l’érosion des plages, la population touchée, les terrains résidentiels et industriels, le stock de capital et l’environnement naturel.

Les mesures d’adaptation proposées sont classées selon les trois grands groupes proposés par le IPCC (mesures physiques ou structurelles, mesures sociales et mesures institutionnelles) et selon leur typologie : protection, adaptation et processus.

Elle est résumée dansdeuxdocuments (l’un analysant le risque et l’autre proposant des mesures) ainsi que dans unvisualiseur cartographique .

Carlos Castillo

Carlos Castillo

Gouvernement Basque - Ihobe

14:00

NETWORKING LUNCH

BLOC 2 : ÉVENEMENTS EXTREMES ET MESURES D’ADAPTATION

15:00

Conférence invitée :

LE DEFI DE L’ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE SUR LES LITTORAUX

Sur la base des conclusions du volume 2 du 6ème rapport d’évaluation du GIEC, cette présentation mettra en évidence le rôle des événements extrêmes et combinés côtiers dans l’amplification des impacts du changement climatique afin d’interroger les stratégies d’adaptation qui peuvent être mises en place pour faire face à des risques croissants. Cette conférence s’appuiera sur un bilan d’où en est l’adaptation au changement climatique à l’échelle globale, et plus précisément sur les littoraux, afin d’une part, de proposer un retour d’expérience sur les politiques et mesures mises en œuvre, et d’autre part, de dégager les grands défis pour la prochaine décennie.

Virginie Duvat

Virginie Duvat

Université de La Rochelle - CNRS

Communications orales

15:25

L’importance des écosystèmes côtiers pour la protection de la côte face au changement climatique.
Lorena Peña, UPV/EHU

15:35

Adaptation au changement climatique des infrastructures portuaires pour des événements extrêmes en utilisant l’évaluation probabiliste.
Alberto Fernández, IHCantabria

15:45

Risque et solutions d’adaptation dans les municipalités côtières face aux vagues de chaleur.
Leire Garmendia, UPV/EHU

15:55

Expérimentation multiplateforme de nouvelles technologies de capteurs pour la maintenance prédictive des infrastructures côtières.
Lohitzune Solabarrieta, AZTI

16:05

Transformation des vagues sur un rivage rocheux : la campagne de terrain EZPONDA à Socoa.
Solène Dealbera, Université de Pau et des Pays de l’Adour

16:15

Adaptation au changement climatique face aux inondations côtières grâce à des stratégies flexibles à Garachico ( Îles Canaries).
Javier Lara, IHCantabria

16:25

Intégration du changement climatique dans des projets côtiers : expériences internationales et considération de la diversité côtière et de la typologie des actions pour une proposition de mise en œuvre au niveau national.
Miriam García Oliva, CEDEX

16:35

Proposition d’un outil quantitatif pour l’estimation des dommages causés par les inondations aux infrastructures hydrauliques.
Estefanía Couñago, Université de Vigo

16:45

Processus hydrodynamiques en présence d’une digue amovible pendant une tempête extrême – Grande Plage de Biarritz.
Mohamed Rozki, Université de Pau et des Pays de l’Adour

16:55

Colloque

17:25

FIN DE LA PRÉMIÈRE JOUNÉE

Toutes les séances auront traduction simultanée, au français, anglais et espagnol.

8:30h – 9:00h
Réceptiond’assistants au congrês et café de bienvenu

9:00

Conférence inaugurale deuxième journée :

RECHERCHE SUR L’ACIDIFICATION DES OCÉANS, SOLUTIONS BASÉES SUR LA NATURE, ATTÉNUATION ET ADAPTATION

Dans un océan qui s’acidifie rapidement, la sauvegarde et le renforcement des écosystèmes côtiers et de l’économie bleue en pleine croissance, par le biais de solutions fondées sur la nature, exigent que les connaissances scientifiques fournies soient ciblées, pertinentes et comprises. Il est primordial d’entreprendre des études optimales et appropriées pour développer une gestion pertinente des systèmes côtiers et marins de grande importance climatique et socio-écologique : comprendre le changement global à travers les connaissances locales. Le défi de l’acidification des océans (OA) est reconnu par les Nations Unies et un indicateur spécifique dans le cadre de l’objectif de développement durable n°14 a été développé sous la garde de l’agence de la Commission océanographique intergouvernementale : 14.3.1.: 14.3.1. Acidité marine moyenne (pH) mesurée dans un ensemble convenu de stations d’échantillonnage représentatives. Grâce au Réseau Mondial sur l’Acidification des Océans, une stratégie de mise en œuvre est en place pour maximiser l’utilisation des observations de l’OA afin d’améliorer notre compréhension de la réponse des écosystèmes et d’optimiser les modèles. Le défi, cependant, reste de fournir des connaissances sur les services côtiers qui ne sont pas représentés par les programmes de surveillance nationaux ou institutionnels. Ces connaissances doivent être coproduites et interprétées afin de répondre aux besoins des parties prenantes et d’être parfaitement pertinentes pour les études de sensibilité des services. Nous rapportons ici une enquête menée dans deux fjords norvégiens avec peu ou pas d’informations de base sur le système carbonaté et un rôle incertain des entités de gestion. L’engagement des parties prenantes a permis d’élaborer une stratégie de surveillance adaptée aux conditions uniques et aux services côtiers existants, une stratégie qui n’aurait pas été conçue par les seuls scientifiques. Ces observations ont été utilisées pour informer la mise à l’échelle des modèles régionaux et l’état actuel du système carbonaté et les projections ont été évalués avec les institutions industrielles et de gestion locales et nationales. L’identification du fait que certains écosystèmes ont déjà dépassé, ou approché, les seuils d’OA pour les acteurs clés de l’écosystème et que, d’ici quelques années à quelques décennies, les services côtiers importants pour la société seraient remis en question, a conduit à repenser la gestion des côtes et à prendre des mesures d’atténuation. Les partenariats avec les acteurs locaux de la gestion et de l’industrie conduisent à de nouvelles activités qui permettent de réaliser des investissements intelligents sur le plan climatique en vue d’une côte plus productive et durable. Ces travaux orientent le développement stratégique du nouveau programme UN Decade Ocean Acidification Research for Sustainability (OARS).

Richard Bellerby

Richard Bellerby

Directeur scientifique pour le climat et les océans, Institut Norvégien de Recherche sur l'Eau

9:35

Conférence invitée :

LES VOIES D’ADAPTATION ET LES ÉVÉNEMENTS EXTRÊMES. MAINTENANCE PRÉDICTIVE POUR LA RÉDUCTION DES RISQUES.

La conférence présentera la génération et l’estimation du risque pour les structures et les écosystèmes côtiers et portuaires dans cette zone. Elle abordera le rôle des événements extrêmes, des tendances climatiques et de la maintenance prédictive comme éléments d’estimation et de prévention des risques côtiers. Le travail présentera de manière comparative les conditions de risque sur la côte basque et la côte catalane, en fonction du nombre et de l’intensité des tempêtes extrêmes dans chacune d’elles. Les résultats de récents projets européens et nationaux traitant de ce sujet seront utilisés comme référence.

Agustín Sánchez-Arcilla

Agustín Sánchez-Arcilla

Directeur du laboratoire de génie maritime, LIM/UPC, professeur de l'école de génie civil de Barcelone, Universitat Politècnica de Catalunya

Communications orales

10:00

Projet de renforcement de la digue du port d’Ondarroa.
Nestor Urrutxua, Typsa

10:10

La tempête Celia comme un cas de caractérisation des risques par la modélisation numérique.
Xavier Sánchez, UPC

10:20

Évaluation des changements prévus dans le climat des vagues extrêmes et implications pour les impacts côtiers.
Hector Lobeto, IHCantabria

10:30

Les ports basques comme protection des environnements urbains contre le changement climatique.
Andrea del Campo, AZTI

10:40

Utilisation du modèle physique et numérique pour l’atténuation du débordement des vagues, application particulière dans la deuxième plage du Sardinero.
Melva Martín-Hidalgo, CEDEX

10:50

Système autonome de mesure de la pression d’impact des vagues de débordement en conditions réelles de terrain.
Erwan Imbertie, SIAME – Université de Pau et des Pays de l’Adour.

11:10

Colloque

11:30

Networking café - Séances présentation poster et Visite de la zone d'exposition

BLOC 3 : ATTÉNUATION DU CHANGEMENT CLIMATIQUE ET RESTAURATION DE LA BIODIVERSITÉ

12:20

Conférence invitée :

CARBONE BLEU : DE L’ÉCOSYSTÈME AUX MARCHÉS

L’augmentation incessante du CO2 dans l’atmosphère a suscité un intérêt pour la conservation et la promotion des puits de carbone biosphériques afin de contribuer à atténuer cette tendance. Il s’agit notamment des puits associés aux Écosystèmes de Carbone Bleu (ECB) : marais salés, mangroves et prairies sous-marines.

Tout comme chaque tonne supplémentaire de CO2 capturée ou non émise par les forêts terrestres peut être échangée sur les marchés réguliers ou volontaires du carbone (approche Cap & Trade), le CO2 2 séquestré par les ECB pourrait être converti en crédits carbone par le biais de projets de compensation.

Si les objectifs de ce mécanisme sont, sur le papier, indiscutables, sa faisabilité et son efficacité dans la pratique sont largement contestées. Le chemin vers la monétisation n’est pas facile. Tout d’abord, une quantification détaillée de la taille et de la dynamique de ces puits est essentielle, ce qui constitue un défi majeur tant sur le plan conceptuel que technique étant donné la grande complexité des processus en jeu, l’étendue et la diversité des ECB et la rareté générale des informations disponibles. D’autre part, les tonnes de carbone piégées ou les émissions évitées doivent être certifiées par des approximations numériques labyrinthiques et, enfin, intégrées dans la législation environnementale existante.

Cet exposé résumera l’état actuel des connaissances sur ces puits de carbone, les principales carences et les obstacles à nos aspirations à ce que les écosystèmes de carbone bleu soient reconnus comme éligibles pour compenser les émissions de CO2 par des projets de conservation et de reforestation.

Miguel Ángel Mateo

Miguel Ángel Mateo

Directeur du groupe d'écologie des macrophytes aquatiques au Centre d'études avancées de Blanes du Conseil national espagnol de la recherche

Communications orales

12:45

Système de CO2 et acidification côtière dans les Îles Canaries.
Aridane González, Institute of Oceanography and Global Change (IOCAG) – Université de Las Palmas de Gran Canaria

12:55

Suivi des prairies sous-marines de Zostera noltei comme indicateur de la résilience estuarienne.
Mireia Valle, AZTI

13:05

Pépinière de semis pour restaurer les écosystèmes marins végétalisés. De l’utopie à la réalité. Cas d´Étude de l’Andalousie.
Lucía Rodríguez, Université de Cádiz, CASEM

13:15

Acidification des océans dans le Golfe de Gascogne : revue de synthèse et mesures de pH.
Guillem Chust, AZTI

13:25

Biobased ropes (Biogears) use in longline vs. raft mussel (mytilus galloprovincialis) aquaculture: towards lower impact aquaculture.
Leire Arantzamendi, AZTI

13:35

Colloque

14:00

NETWORKING LUNCH

BLOC 4 : GOUVERNANCE, OUTILS DE GESTION ET COMMUNICATION

15:00

Conférence invitée :

PROJET A CORUÑA GREEN PORT : VERS UN POLE DE DECARBONISATION
À la suite du rapport sur les mesures visant à accroître la résilience globale de l’écosystème du port de La Corogne face au changement climatique (Interreg Esp-Port. MarRisk), du rapport Ports: Green gateways to Europe, par DNV GL et Euroelectric, et impulsé par le modèle énergétique européen et l’accès aux fonds Next Generation et Green Deal, le projet A Coruña Green Port vise à développer la chaîne de valeur de l’hydrogène et de l’ammoniac vert et son intégration dans l’activité industrielle pétrochimique et logistique, le déploiement expérimental des énergies renouvelables éoliennes en mer, la digitalisation et la modernisation des entreprises situées dans le port, le développement des biocarburants et des systèmes de stockage d’énergie, l’auto-approvisionnement du port et la décarbonisation de l’activité industrielle du port d’A Coruña.
Andrés Guerra Sierra

Andrés Guerra Sierra

Chef du département du développement durable. Autorité portuaire d’A Coruña.

Communications orales

15:25

Outils d’aide à la décision pour la gestion portuaire. Système d’alerte pour les débordements de vagues.
Enrique Peña, Université d’A Coruña

15:35

Vers une étude comparative de l’adaptation des régions transfrontalières de l’Atlantique face à l’érosion côtière en Europe.
Julien Rebotier, CNRS

15:45

L’adaptation du littoral au changement climatique après la loi sur le changement climatique et la modification du règlement général du littoral.
Ferrán Pons Canovas, Université Autonome de Barcelone

15:55

Vers une Gestion Basée sur l’Ecosystème dans le Golfe de Cádiz. Étude des services écosystémiques côtiers et marins.
María de Andrés, Université de Cádiz

16:05

Espaces pour le développement de l’énergie éolienne en mer dans la zone des 5 démarcations marines espagnoles.
José Francisco Sánchez, CEDEX

16:15

Quelles pistes d’adaptation à l’échelle des entreprises de pêche et quels modes de gouvernance en réponse aux effets du changement climatique dans un environnement politique changeant ? Cas de flottilles du sud de la Nouvelle-Aquitaine (France).
Nathalie Milly, Ifremer

16:25

Colloque

15:00

Conférence invitée :

COMMUNIQUER EFFICACEMENT SUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE. BONNES PRATIQUES POUR LES COMMUNICATEURS, LES ENTREPRISES ET LES MEDIAS

La présentation portera sur les principaux problèmes et obstacles qui existent actuellement en matière de communication sur le changement climatique, et proposera une série de solutions, d’outils et d’idées pour que les messages puissent atteindre plus facilement leur public. Il s’adresse à différents groupes et secteurs désireux de communiquer leurs activités et d’améliorer l’efficacité de leur contenu.

Andrea Castro-Martínez

Andrea Castro-Martínez

Professeur et chercheuse au Département de la communication audiovisuelle et de la publicité de l'Université de Malaga

17:20

CLÔTURE CONGRÈS

17:30

FIN DE LA DEUXIÈME JOURNÉE

Toutes les séances auront traduction simultanée, au français, anglais et espagnol.

– Analyse et danger des événements marins extrêmes sur les côtes de la Méditerranée. Mari Paz Gallego, Université d´Alicante.

– Évaluation de deux stratégies pour atténuer l’érosion côtière par l’évolution du trait de côte dans les municipalités de Sitges et Moncofa sur la côte méditerranéenne. Queralt Guerrero, Géosciences et exploration maritime.

– Surveillance du risque maritime-côtier en Euskalmet. Santiago Gaztelumendi, Tecnalia et Euskalmet.

– Analyse du risque d’inondation côtière dans les petites îles touchées par les cyclones tropicaux et extra-tropicaux. Ana Rueda, Université de Cantabria.

– Caractérisation des risques côtiers et portuaires dus aux effets du changement climatique. Jared Ortiz-Ángulo, MCVALNERA.

– Méthodologie pour la détection des traits de côte avec la plateforme Google Earth Engine. Application au delta du fleuve Guadalfeo (Granada). Marcus Santana, Université de Grenade.

– Optimisation spatiale d’un convertisseur d’énergie des vagues: comparaison d’un indice basé sur les ressources et d’un indice basé sur les risques. Ximun Lastiri, Université de Pau et des Pays de l’Adour.

– BIOGEARS: évaluation de la durabilité des cordes biologiques destinées à être utilisées dans les moules et les algues pour réduire l’empreinte carbone de l’aquaculture et générer une économie circulaire. María José Suarez, Fondation Gaiker.

– Laket: nouvel outil pour la collecte de données de l’activité de pêche de plaisance de la côte basque. Eneko Bachiller, AZTI.

– Développement de modèles efficaces pour la prédiction en temps réel des flux extrêmes dans les zones côtières. Isabel Echeverribar, University of Zaragoza et Hydronia Europe.

Francisco Doblas-Reyes

Francisco Doblas-Reyes

Professeur de recherche de l'ICREA et Chef du Département des Sciences de la Terre au Barcelona Supercomputing Center (BSC)

Francisco Doblas Reyes est titulaire d’un MSc et d’un doctorat en physique de l’atmosphère de l’Universidad Complutense de Madrid (Espagne). Il a travaillé comme postdoc à Météofrance (Toulouse, France), à l’Instituto Nacional de Técnica Aerospacial (Torrejón, Espagne) et au European Centre for Medium-Range Weather Forecasts (Reading, Royaume-Uni). Il a dirigé l’unité de prévision climatique de l’Institut Català de Ciències del Clima (IC3) de 2010 à 2015. Il est actuellement à la tête du département des sciences de la Terre du Barcelona Supercomputing Center (BSC). Le département accueille plus de 100 ingénieurs, physiciens, mathématiciens et spécialistes des sciences sociales qui mettent à profit les derniers développements en matière de supercalcul et d’analyse des données pour fournir les meilleures informations et services sur le climat et la qualité de l’air. Il est l’auteur de plus de 200 articles évalués par des pairs, membre de plusieurs comités scientifiques internationaux, coordinateur de plusieurs projets de recherche collaborative (Horizon Europe, programme Copernicus, etc.) et superviseur d’une trentaine de post-doctorants, ingénieurs et doctorants.

Il s’intéresse à l’interaction entre le développement de la modélisation du climat mondial pour générer des informations climatiques pour l’avenir et le rôle des services climatiques pour façonner ce développement tout en répondant aux besoins climatiques urgents de la société.

Richard Bellerby

Richard Bellerby

Directeur scientifique pour le climat et les océans, Institut Norvégien de Recherche sur l'Eau

Le professeur Bellerby est un biogéochimiste marin qui étudie la chimie des océans, les écosystèmes marins, le changement climatique et les systèmes socio-écologiques par le biais d’observations et de modélisations. Il compte plus de 140 publications évaluées par des pairs. Il est directeur scientifique pour le climat et les océans à l’Institut Norvégien de Recherche sur l’Eau, à Bergen, en Norvège ; directeur du Centre SKLEC-NIVA de recherche sur le climat marin et côtier à l’Université normale de Chine orientale, à Shanghai, en Chine ; et professeur adjoint à la Faculté des sciences appliquées, UCSI, à Kuala Lumpur, en Malaisie. Il est co-directeur du groupe de travail IMBER/Future Earth Coasts Continental Margins, membre du comité directeur scientifique du groupe de travail SCOR/IGBP Integrating Climate and Ecosystem Dynamics et du comité directeur exécutif de GOA-ON. Il préside le groupe de travail AMAP du Conseil de l’Arctique sur l’Acidification de l’Océan Arctique et est membre du groupe d’experts sur le climat de l’AMAP. Il est co-champion de la UN Decade Ocean Acidification Research for Sustainability (OARS) et sera le contact nordique pour le programme GO-BC de l’Ocean Decade Blue Carbon.

Andrés Guerra

Andrés Guerra

Chef du département du développement durable. Autorité portuaire d’A Coruña.

Andrés Guerra est un physicien de l’Université Complutense de Madrid, spécialisé dans la physique de la terre et du cosmos. Il est chercheur à l’Université d’Alcalá de Henares et possède des masters en gestion de l’environnement et en gestion des urgences. Sa carrière professionnelle a débuté dans le domaine de la protection radiologique à la centrale nucléaire d’Ascó. En 1991, il a rejoint le programme de climat maritime du ministère des travaux publics et des transports, collaborant au développement de modèles météorologiques et participant au groupe WAM (modèle de vagues WAM) au Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme (CEPMMT). Par la suite, il a travaillé au GKSS-Forschungszentrum, Geesthacht GmbH sur la mise en œuvre du modèle à méso-échelle GESIMA (Geesthacht Simulation Model of the Atmosphere) sur la côte espagnole. Depuis 2001, en tant que chef du département de la politique environnementale de Puertos del Estado, il est le représentant espagnol au sein du comité de l’environnement de l’Organisation européenne des ports maritimes (ESPO) jusqu’en 2008, et jusqu’en 2009, représentant au sein de l’Envicom de l’AIPCN (Association mondiale des infrastructures de transport maritime). Il a dirigé différents projets de modélisation et de surveillance de l’environnement en collaboration avec le CIEMAT, le CSIC et différentes autorités portuaires et universités espagnoles (Atmospheric Environment Vol. 41, Issue 30, Harbours and Air Quality). Dans le domaine de la normalisation, il a dirigé le GT pour la rédaction de la norme UNE 105103 sur la mise en œuvre du SME dans les ports et la série UNE 500510-500550 sur l’instrumentation météorologique. Après avoir rejoint le port de La Corogne en 2006, il a dirigé le département de la durabilité et son bureau de la qualité et de l’autoprotection. Il collabore actuellement entre l’Autorité portuaire et l’Université de La Corogne dans de nombreux travaux sur les forçages océano-météorologiques et le suivi et la prévision des mouvements des navires et de l’opérabilité des ports sur la base de l’apprentissage automatique, ainsi que dans la gestion et l’adaptation des installations portuaires aux risques climatiques.

Agustín Sánchez-Arcilla

Agustín Sánchez-Arcilla

Directeur du laboratoire de génie maritime, LIM/UPC, professeur de l'école de génie civil de Barcelone, Universitat Politècnica de Catalunya

Depuis 1990, il est directeur du laboratoire d’ingénierie maritime (LIM/UPC) du DEHMA de l’Universitat Politècnica de Catalunya, où il exerce son activité de recherche dans le domaine de l’ingénierie maritime (portuaire et côtière). Il a été l’une des forces motrices de la création du Centre international de recherche sur les ressources côtières (CIIRC), dont il est actuellement le vice-président.

Dans le domaine académique, il est chargé de cours à l’E.T.S. de Ingenieros de Caminos, Canales y Puertos où il enseigne diverses matières. Promoteur et coordinateur du Master en ingénierie et gestion portuaire, du Master international en gestion des zones côtières et estuariennes et du Doctorat interuniversitaire en sciences de la mer (UPC/UB/CSIC). Promoteur du master interuniversitaire officiel UB/UPC en sciences marines : océanographie et gestion de l’environnement marin et du master Erasmus Mundus en ingénierie et gestion côtières et marines CoMEM. Il a publié plus de 20 livres et plus de 140 articles dans des revues nationales et internationales. Il a également supervisé 26 thèses de doctorat. Il a participé à plus de 35 projets de recherche européens et à de nombreux accords de base et d’application avec des administrations et des entreprises.

Miguel Ángel Mateo

Miguel Ángel Mateo

Directeur du groupe d'écologie des macrophytes aquatiques au Centre d'études avancées de Blanes du Conseil national espagnol de la recherche

Miguel Ángel est né à León et a développé un lien fort avec la mer pendant sa jeunesse à Santander. Il s’installe à Barcelone où il étudie la biologie et obtient son doctorat à l’Université de Barcelone (UB). Après avoir passé près de 3 ans aux Pays-Bas (Centrum voor Estuariene en Mariene Ecologie, KNAW) en tant que bénéficiaire d’une bourse UE-Marie-Curie, il a travaillé comme chargé de cours en écologie, biologie marine et cycles biogéochimiques à l’UB jusqu’en 2004. La même année, il rejoint le Conseil national de la recherche espagnol (CSIC) dans le cadre du programme Ramon y Cajal. En 2008, il a obtenu un poste permanent au Centro de Estudios Avanzados de Blanes (CEAB), où il dirige actuellement le groupe d’écologie des macrophytes aquatiques (GAME). Son activité de recherche se concentre sur l’écologie et la paléoécologie des herbiers marins dans les quatre continents où ils existent.

Virginie Duvat

Virginie Duvat

Professeure de Géographie, UMR LIENSs LIttoral ENvironnement SociétéS, La Rochelle Université-CNRS

Virginie Duvat est Professeure de Géographie côtière à la Rochelle Université, laboratoire de recherche LIENSs, en France. Sa thèse (1998) traitait de la gestion de la zone côtière et de l’érosion des plages aux Seychelles. De 1999 à 2005, en tant que Maître de Conférences à l’Université de la Réunion (France, Océan Indien), elle a développé des travaux portant sur la géomorphologie littorale, la gestion des plages et les politiques de réduction des risques côtiers dans les îles de l’océan Indien (Maldives, Seychelles, Maurice, Rodrigues, Réunion). Depuis 2006, elle occupe un poste de Professeur à La Rochelle Université et a étendu le champ de ses recherches aux petites îles de la Caraïbe et de l’océan Pacifique. Elle a contribué de manière significative aux études d’évolution pluridécennale du trait de côte dans les atolls, et au développement des travaux sur les risques côtiers à travers la mise au point de protocoles méthodologiques visant à reconstruire les Trajectoires d’Exposition et de Vulnérabilité des territoires côtiers, à mettre en évidence les causes profondes des catastrophes climatiques et leurs chaînes d’impacts, et à progresser dans l’attribution des changements côtiers observés. Virginie Duvat est une experte reconnue sur les questions relatives à l’impact du changement climatique, à la vulnérabilité et à l’adaptation en milieu insulaire tropical. Elle a contribué en tant qu’auteure principale au chapitre « Petites Iles » des 5ème (2014) et 6ème (2022) rapports d’évaluation du GIEC. Elle conseille les acteurs publics locaux à nationaux et les acteurs privés sur l’adaptation aux risques côtiers. Elle a réalisé plus de 200 publications et communications scientifiques, et a obtenu des prix pour certains de ses ouvrages et projets de recherche. Elle est membre du comité consultatif international du WIREs Climate Change Journal.

Carlos Castillo

Carlos Castillo

Responsable du projet d'action climatique. Ihobe

Diplômé en sciences chimiques, avec une vaste expérience dans divers domaines de la durabilité environnementale, il a développé ces dernières années des projets sur le changement climatique, tant dans le domaine de l’atténuation que de l’adaptation au sein d’Ihobe.

Andrea Castro-Martínez

Andrea Castro-Martínez

Professeur et chercheuse au Département de la communication audiovisuelle et de la publicité de l'Université de Malaga

Doctorat en relations publiques et publicité de l’Université de Malaga, Séville, Cadiz et Huelva avec mention internationale de l’Université de la Sorbonne à Paris. Professeur et chercheur à l’Université de Malaga depuis 2016. Pendant huit ans, elle a été directrice adjointe des diplômes de communication et de design à l’EADE, siège de l’Université du Pays de Galles à Malaga, où elle a également enseigné les diplômes et le MBA. Elle est titulaire d’un diplôme en communication audiovisuelle et en publicité et relations publiques de l’UMA, et a étudié plusieurs experts et un MBA. Elle a travaillé dans différents médias et a été enseignante et consultante en communication. Auteur de plus de trente publications, ses domaines de recherche sont les relations publiques, la communication stratégique, la communication interne, les nouvelles formes de publicité et la communication dans une perspective de genre.